Une seconde chance pour les jeunes descolarisés et les veuves

Les jeunes orphelins et délinquants sont exclus du système scolaire en Afrique .Le taux d’accès à une éducation de qualité reste faible et le système scolaire mal adapté aux réalités locales. En milieu rural en particulier, les élèves sont confrontés à de longues distances à parcourir, au  nomadisme, aux coûts scolaires élevés et à un enseignement en français plutôt qu’en langues nationales. Dès lors, le manque de qualification des jeunes rend difficile leur insertion dans le monde du travail. D’autant plus que la formation professionnelle insuffisante et inadaptée aux besoins du marché, peine à s’imposer comme outil d’accélération de la croissance économique.

Un centre agro-pastoral, est une  structure qui constituera une réponse à la problématique des enfants non scolarisés et déscolarisés précoces et des non orientés du Diplôme d’état. La création du centre donnera  une formation opérationnelle.

Le  centre offrira sept modules de formation : la culture céréalière, le maraîchage, l’embouche des animaux, la gestion d’une exploitation agricole, l’aviculture, l’apiculture, l’arboriculture et la boucherie/rôtisserie.

Cette démarche vise à permettre aux jeunes défavorisés de créer leur propre voie dans leur zone.

« Si on veut que les jeunes restent dans leur milieu, il ne faudra pas seulement les former, mais aussi leur permettre d’exécuter, de profiter et de produire eux-mêmes. »

Pour atteindre ses objectifs, IKBEN NAZA s’engage dans la collecte de fonds pour réunir € 25.000 qui est le montant nécessaire pour l’achat de 5 ha  plus le débroussaillage et les premiers soins. (1ha équivaut à un terrain de football ).

Nous voulons pouvoir graver votre nom sur le mur des donateurs ayant soutenu les premiers pas de cette œuvre.

Arrow
Arrow
Slider

Related Post